Italie

Italie : un scandale qui mêle mafia et mozzarella

Giuseppe Mandara (C), après son arrestation à Naples, le 17 juillet 2012.
Giuseppe Mandara (C), après son arrestation à Naples, le 17 juillet 2012. AFP PHOTO / Italian Police

Le plus gros producteur de mozzarella, Giuseppe Mandara, a été arrêté ce mardi 17 juillet. Celui qui se présentait comme le « Giorgio Armani de la mozzarella » est soupçonné d'avoir des liens très forts avec l'un des clans les plus puissants de la Camorra, la mafia napolitaine. Il est soupçonné aussi d’avoir trompé les consommateurs sur la composition de ses produits, et d’avoir fait commerce de substances nocives.

Publicité

Non seulement Giuseppe Mandara a été arrêté par la police, mais celle-ci a également saisi sa société toute entière et tous ses biens, estimés à environ cent millions d’euros.

Selon les enquêteurs, le groupe Mandara est sous la coupe de l’un des clans les plus célèbres de la mafia napolitaine, les Casalesi. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant de le voir employer des méthodes de travail n’ayant pas beaucoup à voir avec l’honnêteté commerciale. Le lait de bufflonne, servant à la production de la fameuse mozzarella, était mélangé avec du simple lait de vache. Des fromages tout à fait ordinaires étaient étiquetés comme beaucoup plus prestigieux.

La police pense également que deux tonnes de la mozzarella de Mandara pourraient avoir été contaminées par des poussières de céramique.

Le groupe est l’un des plus gros exportateurs de mozzarella à base de lait de bufflonne. Il vend ses produits partout en Europe, mais aussi au Japon et aux Etats-Unis. Sa production s’élève à 78 000 fromages par jour.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail