Accéder au contenu principal
Roumanie

Roumanie: le président par intérim promulgue la loi du référendum

Le président par intérim, Crin Antonescu, le 10 juillet 2012 à Bucarest.
Le président par intérim, Crin Antonescu, le 10 juillet 2012 à Bucarest. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Roumanie, les pressions européennes pour le respect de l’Etat de droit portent leurs fruits. Après la sommation de l’UE, le président par intérim vient de promulguer la loi du référendum, une loi qui évoque un seuil de participation de minimum 50 % pour que le vote soit validé. C’est une victoire pour le chef de l’Etat suspendu, car les chances de réunir la moitié des Roumains pour un vote en milieu de l’été sont assez minces.

Publicité

Avec notre correspondant à Bucarest, Luca Niculescu

Le président par intérim n’était pas souriant en annonçant sa décision : « Je mets ainsi fin à un sujet brulant, a martelé Crin Antonescu, même si j’ai des réserves sur la nécessité d’avoir un seuil de participation au référendum ».

Pour Traian Basescu, le président suspendu, il s’agit en revanche d’une bonne nouvelle. De l’avis des experts, il y a de fortes chances que le référendum ne soit pas validé, car les Roumains ne vont pas se bousculer aux urnes le 29 juillet. Dans ces conditions, le président suspendu revient au pouvoir et le président par intérim redevient chef du Sénat.

La crise politique est cependant loin d’être terminée en Roumanie et nombre d’analystes se demandent comment le pays pourra fonctionner si Traian Basescu redevient président de la Roumanie.
Les tensions accumulées entre lui, le président par intérim, Crin Antonescu, et le Premier ministre Victor Ponta sont tellement fortes, que la cohabitation risque d’être une mission impossible.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.