Espagne / Incendies

Incendies en Espagne : polémique sur les restrictions budgétaires

Un panneau brulé à El Guro, sur l'île canarienne de La Gomera, en Espagne, le 14 août 2012.
Un panneau brulé à El Guro, sur l'île canarienne de La Gomera, en Espagne, le 14 août 2012. REUTERS/Santiago Ferrero

Cinq morts et 132 299 hectares de forêt sont partis en fumée cet été en Espagne, soit trois fois plus qu'en 2011 pendant la même période. La faute à de fortes chaleurs, à de longs mois de sécheresses et à des vents violents. Mais aussi aux coupes budgétaires dues à la crise économique.

Publicité

Trois millions d'euros en moins ont été alloués aux équipements des pompiers espagnols depuis 2010. Et, dans chaque région, à l'heure des bilans, on se rend compte que le manque de moyens a cruellement handicapé le travail pour lutter contre les incendies.

En Catalogne, par exemple, les dépenses sont passées de 30 à 24 millions d'euros en deux ans. Dans certaines zones de Valence, région très touchée par les feux de forêts, on a enregistré jusqu' 80% de baisse de brigades.

Un pompier valencien résume la situation générale : « on travaille davantage, on gagne bien moins et on prend bien plus de risques. » Asphyxiée par sa dette publique, la communauté valencienne a vu chuter en un an son budget de lutte contre les incendies de 28%.

Baisse de 20% aux Canaries, où l'île de la Gomera a été particulièrement meurtrie, avec un quart de la population déplacée et 11% du territoire calciné. Le président de la région, Jesus Rivero, réclame plus que jamais un aéroport propre pour ne pas dépendre de la péninsule. Mais avec les restrictions budgétaires, lui a dit Madrid, autant ne pas trop y compter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail