Italie / Justice

Italie: les responsabilités dans le naufrage du Concordia sous la loupe de la justice

Des sauveteurs autour du Costa Concordia devant l'île du Giglio, sur la côte toscane, en Italie, le 19 janvier 2012.
Des sauveteurs autour du Costa Concordia devant l'île du Giglio, sur la côte toscane, en Italie, le 19 janvier 2012. REUTERS/Paul Hanna

D' importantes audiences techniques se tienent à partir de ce lundi 15 octobre 2012 au matin devant le tribunal de Grosseto en Italie dans l’affaire du naufrage du Concordia de la société Costa. Le navire de croisière avait coulé en janvier 2012 après avoir heurté un rocher près de la côte, et 32 personnes avaient perdu la vie dans le drame. Ces audiences doivent déterminer si le dossier doit donner lieu à un procès au pénal.

Publicité

Tout est prêt dans le théâtre de Grosseto, en Toscane (Centre). Sur la scène siègeront, à droite, le juge des enquêtes préliminaires, le collège d’experts, divers consultants et les neuf personnes sous enquête pour homicides par imprudence et naufrage dont l’ex-commandant Francesco Schettino. A leurs côtés, leurs quatorze avocats.

A gauche siégeront le procureur du parquet de Grosseto et ses collaborateurs. La salle du théâtre, équipée de trois écrans géants accueillera au moins 600 personnes dont 125 avocats et des familles des victimes.

La parole sera d’abord donnée aux experts du parquet de Grosseto et ce n’est que mercredi que l’audience sera entièrement consacrée à l’examen de la boîte noire et à l’écoute des conversations tenues à bord du Concordia. L’objectif est de déterminer comment et pourquoi le navire a fait naufrage mais aussi d’établir les circonstances qui ont provoqué la mort de 32 personnes.

A l’issue des audiences, on devrait connaître la date du procès pénal, le plus attendu par les proches des victimes et les naufragés survivants.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail