Suisse

La banque UBS va licencier 10000 personnes

Le logo d'UBS, plus grosse banque suisse, photographié le 30 octobre 2012 à Zurich.
Le logo d'UBS, plus grosse banque suisse, photographié le 30 octobre 2012 à Zurich. REUTERS/Arnd Wiegmann

C'est la dure loi des marchés : l'action UBS a ouvert en hausse après l'annonce de la suppression de 10 000 postes. Un plan qui intervient dans le cadre de la réorganisation de sa banque d'affaires.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

La première banque helvétique traverse une très mauvaise passe. Elle affiche des pertes de 1,8 milliards d’euros au troisième trimestre, et prévoit de rester dans les chiffres rouges pour l’ensemble de l’année.

C’est sa division des investissements qui est, avant tout, responsable de ses malheurs. A elle seule, sa perte dépasse les 2 milliards d’euros, en partie compensés par les autres départements.

Tirant la leçon de ce bilan désastreux, UBS lance un plan de restructuration drastique. Le groupe annonce le licenciement de près de 10 000 collaborateurs. Ses effectifs, qui étaient encore de 83 500 en 2007, seront abaissés à 54 000 dans les cinq années à venir. Les coupes les plus importantes seront effectuées aux Etats-Unis, à Londres et à Singapour.

La banque se donne trois ans pour redresser la barre en recentrant ses activités sur la gestion de fortunes, où elle reste l’une des plus efficaces du globe. Les marchés ont bien accueilli ces réformes. A la bourse de Zurich, l’action a fait un bond : 4,95% à l’ouverture.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail