Accéder au contenu principal
Pologne / Travail

Pologne: le secteur automobile touché par un plan social chez Fiat

Reuters/Alessandro Bianchi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La firme automobile Fiat annonce la suppression de 1 500 emplois en Pologne. Le constructeur italien justifie cette décision par le retour en Italie de la production de la Fiat Panda. Un coup dur pour les 1 500 salariés concernés par le plan de licenciement, ainsi que pour l'économie polonaise qui subit petit à petit les effets de la crise économique mondiale.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

Bien qu'ils s'attendaient à des suppressions de postes dans les mois à venir, les syndicats de salariés de l'usine Fiat à Tychy, en Pologne, se sont dit surpris par l'ampleur des licenciements : 1 500 postes seront supprimés, soit un tiers de l'effectif de l'usine.

Dans un communiqué, le constructeur italien explique que le transfert de la production de la Fiat Panda à Pomigliano en Italie, va entraîner un suremploi dans sa filiale polonaise. Par ailleurs la production dans l'usine de Tychy a chuté de près de 50% en trois ans. Une situation qui reflète la crise actuelle de l'automobile en Europe et qui touche petit à petit la Pologne.

Toute l'activité d'une région touchée

Direction et syndicats ont démarré les négociations de ce plan de licenciement. Mais dans la région de Tychy, on craint désormais un effet domino, notamment les PME qui profitaient de l'activité de l'usine Fiat. A l'échelle nationale, l'annonce du constructeur italien est également une très mauvaise nouvelle car la santé de l'export polonais repose essentiellement sur le secteur automobile. Le nouveau ministre de l'Economie, Janusz Piechocinski, a indiqué que les licenciements à Tychy seront l'un des principaux sujets du prochain conseil des ministres.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.