Accéder au contenu principal
Italie / Politique

Le chef de file du Parti démocrate italien exhorte Mario Monti à choisir son camp

Pier Luigi Bersani, le chef de file du Parti démocrate italien reproche son manque de clarté à Mario Monti.
Pier Luigi Bersani, le chef de file du Parti démocrate italien reproche son manque de clarté à Mario Monti. REUTERS/Alessandro Garofalo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce 30 décembre, Pier Luigi Bersani, le chef de file du Parti démocrate italien (centre-gauche), a exhorté Mario Monti à choisir son camp. Et ce, juste après l'annonce par ce dernier de son intention de diriger une coalition centriste à l’occasion des élections législatives anticipées des 24 et 25 février 2013.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Est-ce que Monti et le centre ne pensent pas que le système politique bipartisan fonctionne? Est-ce qu'ils veulent le démanteler? Si ce n'est pas le cas, alors de quel côté sont-ils?

Pier Luigi Bersani, chef de file du Parti démocrate

Pier Luigi Bersani, le candidat du centre-gauche est effectivement très irrité pour des raisons que l’on peut facilement comprendre. Par exemple, son programme qui place en première position le maintien des engagements pris avec l’Europe, notamment en ce qui concerne la rigueur des comptes publics, est semblable au fameux agenda Monti... Mais il a été élaboré bien avant celui-ci !

Ensuite, Pier Luigi Bersani, comme de nombreux Italiens d’ailleurs, reproche son manque de clarté à Mario Monti. Veut-il adhérer au Parti populaire européen (PPE), dont est membre Silvio Berlusconi ? Ou encore, en Italie, de quel côté veut-il situer son mouvement ? Et Pier Luigi Bersani de conclure : « Le centre-gauche est ouvert à une possible alliance avec Mario Monti mais il faut d’abord qu’il précise ses intentions ».

Selon les derniers sondages sur les intentions de vote des Italiens, la coalition menée par Pier Luigi Bersani arriverait en tête. Mais en raison d’une loi électorale complexe, elle pourrait avoir besoin du centre pour s’assurer une majorité au Sénat. D’où l’importance de savoir quel sera le camp choisi par Mario Monti qui, pour la gauche, joue tout de même un peu les trouble-fête.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.