ALLEMAGNE

Saint-Sylvestre : foule à Berlin, Paris sous le crachin

La fête s'est achevée sur un feu d'artifice, le 1er janvier 2013, porte de Brandebourg, dans la capitale allemande.
La fête s'est achevée sur un feu d'artifice, le 1er janvier 2013, porte de Brandebourg, dans la capitale allemande. REUTERS/ Tobias Schwarz
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En Allemagne, porte de Brandebourg, il était des milliers réunis pour fêter le Nouvel An avec un gigantesque show musical de plus de 260 artistes. La fête intitulée « Welcome 2013 » s'est clôturée par un feu d'artifices et la chorégraphie du chanteur sud-coréen Psy, le « Gangnam style ».

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Plus d’un million de personnes se pressaient pour cette fin d’année au pied de la porte de Brandebourg. Les Berlinois et les nombreux touristes présents sur place avaient pris très tôt d’assaut la plus grande fête organisée en Allemagne lors de la Saint-Sylvestre.

Les températures inhabituellement douces ont contribué cette année à accroître l’affluence. Les accès ont été bloqués en fin de journée. Très tôt, des contrôles très sévères avaient lieu pour éviter tout excès.

Un concert sur place a eu lieu durant plusieurs heures avec de nombreux artistes allemands et étrangers comme les Pet Shop Boys. Un flashmob géant a emballé la foule pour imiter le « Gangnam Style » sud-coréen, sur les deux kilomètres entre la porte de Brandebourg et la colonne de la Victoire.

A minuit, un feu d’artifices composé 6 000 fusées a éclairé le ciel de la capitale allemande durant dix minutes. Des milliers de pétards et autres feux d’artifices plus artisanaux ont transformé la ville, comme chaque année, en zone d'état d’urgence.

Même si Berlin a connu la plus grande affluence pour le réveillon en Europe, à Paris ils étaient des dizaines de milliers, rassemblés sur les Champs-Elysées. Il a fait froid mais les Parisiens et les touristes n'ont pas raté ce rendez-vous annuel. Il ne manquait que les feux d'artifices.

Reportage réveillon français sur les Champs Elysées

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail