Turquie

Arrestation en Turquie d’un ancien chef de l’armée pour un putsch en 1997

Le général Ismail Hakki Karadayi (G) et le général Amnon Lipin-Shahak à Tel-Aviv le 25 février 1997.
Le général Ismail Hakki Karadayi (G) et le général Amnon Lipin-Shahak à Tel-Aviv le 25 février 1997. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un ex-chef d'état-major de l'armée turque a été arrêté ce jeudi 3 janvier à Istanbul pour son rôle présumé dans un coup d'Etat qui avait renversé en 1997 le premier chef de gouvernement islamiste en Turquie. Le général à la retraite, Ismail Hakki Karadayi, doit être présenté dans l’après-midi devant la justice à Ankara dans le cadre d'une enquête qui a déjà mené en détention plusieurs officiers supérieurs, dont un autre ancien chef d’état-major.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

Le 28 février 1997 restera dans les esprits comme le « coup d’Etat post-moderne », une expression formulée alors par l’état-major lui-même. Un coup d’Etat en douceur qui avait consisté à faire tomber la coalition au pouvoir en poussant la vice-Premier ministre Tansu Çiller à se retirer de son poste pour déposer le Premier ministre islamiste Necmettin Erbakan.

L’immixtion de l’armée avait débuté en février par un défilé de tanks dans les rues d’une commune de la banlieue d’Ankara, un signe clair de la volonté des militaires de faire pression sur le pouvoir politique, et le bras de fer avait duré jusqu’au retrait de Mme Çiller et à la chute de la coalition gouvernementale, en juin, parachevant ce putsch non violent. Peu après, le parti de la Prospérité de Necmettin Erbakan avait été dissous et son chef, aujourd’hui décédé, avait été interdit de politique.

Le général Karadayi, malgré ses démentis, ne pouvait pas nier son rôle dans ce processus. Il avait déjà témoigné devant la Commission parlementaire d’enquête sur les coups d’Etat. Lorsqu’il a été interpellé ce jeudi matin, il a d’ailleurs déclaré qu’il n’était pas surpris de cette arrestation. Ce devrait être, de l’avis du procureur, la dernière arrestation dans le cadre de cette enquête qui touche à sa fin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail