Accéder au contenu principal
Europe / Social

En Europe, le chômage bat tous les records

Une agence pour l'emploi à Athènes. En Grèce, le taux de chômage avoisine les 26%.
Une agence pour l'emploi à Athènes. En Grèce, le taux de chômage avoisine les 26%. REUTERS/John Kolesidis
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Europe, dans la zone euro, selon l’office Eurostat, le chômage touche désormais 18,82 millions de personnes, soit 11,8% en novembre. Il touche particulièrement les pays soumis aux plus fortes cures d'austérité, comme l'Espagne et la Grèce. Rien ne semble d’ailleurs indiquer un inversement de tendance.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

C’est un nouveau record du chômage en Europe qu’annonce l’office des statistiques Eurostat avec 11,8% des actifs sans emploi dans la zone euro en novembre 2012 contre 11,7% le mois précédent.

L’augmentation peut paraître faible, mais elle représente 113 000 personnes qui ont perdu leur emploi en un mois. Pour l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage est resté stable, même s’il est élevé à 10,7%.

La zone euro connaît une augmentation lente mais régulière du nombre de chômeurs. Leur nombre tourne autour de 5% en Allemagne, au Luxembourg, en Autriche et aux Pays-Bas, mais cela ne suffit pas à compenser les fortes augmentations à Chypre et en Grèce. Avec plus de 26% de chômeurs, l’Espagne et la Grèce décrochent le triste record du plus faible taux d’emploi, des taux encore plus inquiétants pour les moins de 25 ans.

Au total, une vingtaine de millions d’Européens est aujourd’hui au chômage. Pour la Commission européenne, il existe une véritable fracture Nord-Sud, surtout dans la zone euro, et les systèmes de sécurité sociale se sont révélés incapables d’éviter l’effritement des revenus des ménages. Un bien sombre tableau qui ne semble pas être en mesure de s’améliorer en 2013.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.