Portugal

Manifestations massives contre l'austérité au Portugal

Les manifestants ont exprimé leur mécontentement, samedi 2 mars 2013 au Portugal.
Les manifestants ont exprimé leur mécontentement, samedi 2 mars 2013 au Portugal. REUTERS/Rafael Marchante

L'ampleur de la mobilisation a été exceptionnelle, samedi 2 mars, au Portugal. Selon le mouvement « Que la Troïka aille se faire voir » qui a organisé les rassemblements à Lisbonne et dans une trentaine de villes du pays, quelque 500 000 personnes ont défilé dans la capitale pour protester contre les mesures d'austérité. 

Publicité

Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

Des milliers de personnes ont déferlé dans les rues de Lisbonne, samedi, pour protester contre la politique du gouvernement. Une politique d’austérité que les Portugais ne supportent plus.

En rangs serrés, les manifestants ont descendu l’avenue de la Liberté en plein cœur de la capitale. Parmi eux, Fernanda qui résume le sentiment général : « On veut la démission du gouvernement parce que c’est une bande d’incompétents. Ils ne font rien pour nous. Ah ça oui, pour eux-mêmes et leurs amis ! Mais pour nous, le peuple, rien du tout ! »

Vieux, jeunes, familles, la manifestation a rassemblé des gens de toutes conditions et de toutes provenances. Parmi eux, un jeune étudiant en histoire, Joao, s’inquiète de l’absence de réponses de la part de l’Union Européenne : « Il y a beaucoup de pauvreté, de plus en plus. Il faut que ça cesse. Et que l’Union Européenne change de direction. Si ça ne bouge pas, les démocraties seront toutes en crise. Et ça, c’est dangereux ».

En fin de cortège les manifestants ont entonné à l’unisson « Grandola, vila morena », l’hymne de la révolution d’avril 1974. Un symbole pour demander le départ d’un gouvernement dont ils ne veulent plus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail