Accéder au contenu principal
Chypre

Réouverture des banques dans le calme à Chypre

On a pu compter quelques dizaines de clients par endroit, faisant la queue à l'heure de l'ouverture, patientant dans le calme et sans panique.
On a pu compter quelques dizaines de clients par endroit, faisant la queue à l'heure de l'ouverture, patientant dans le calme et sans panique. REUTERS/Yorgos Karahalis
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Après douze jours de fermeture, les banques chypriotes ont donc réouvert ce 28 mars. Si les autorités s'attendaient au pire et avaient multiplié les mesures de sécurité, tout semble s'être bien passé.

Publicité

Avec notre correspondant à Nicosie, Michel Picard

Finalement, les Chypriotes ne se sont pas précipités aux guichets. On a pu compter quelques dizaines de clients par endroit, faisant la queue à l'heure de l'ouverture, patientant dans le calme et sans panique.

« Je suis ici parce que j'ai des transactions à effectuer, dit un homme à un guichet . Mais je ne vais pas retirer mon argent. J'avais le choix et j'ai choisi de venir aujourd'hui mais pas pour retirer de l'argent. Je me sens sûr avec le système. Et je suis sûr que tout va bien se passer. Donc, pas de panique ici ».

En deux heures, les directeurs d'agence parlaient déjà d'une journée presque normale en terme d'afflux. Dans les succursales les plus importantes, des gardiens de sécurité ont fait entrer les épargnants au compte-gouttes. Ceux qui sont venus avaient pour la plupart des situations urgentes à régler. Comme ce chef d'entreprise qui avait l'habitude d'échanger des chèques contre des liquidité, ce qui maintenant n'est plus possible.

« Je suis ici pour encaisser mon chèque, affirme-t-il. Je peux seulement le déposer. Après, je dois attendre deux jours pour qu'il soit vérifié. Et ensuite, si je veux retirer de l'argent, je ne peux prendre que 300 euros, je ne peux pas retirer la totalité. C'est une urgence parce que je dois faire tourner mon entreprise. Je ne peux pas la fermer, je dois payer mes employés, mon loyer ».

Cette réouverture des banques s'est faite sous très haute surveillance des capitaux. Impossible de retirer de très grosses sommes d'argent et les virements vers l'étranger sont limités à 5 000 euros par mois, par personne et par banque. Plus personne ne peut quitter l'île avec plus de 1 000 euros en liquide. Des mesures de restrictions inédites dans la zone euro.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.