Chypre

Chypre annonce une série de mesures pour maintenir l'emploi

Le président de Chypre, Nicos Anastasiades.
Le président de Chypre, Nicos Anastasiades. REUTERS/Bogdan Cristel
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Chypre, le président Nicos Anastasiades a annoncé le 19 avril toute une série de mesures pour relancer l'économie. Moins d'un mois après l'accord sur le plan de sauvetage européen, le chef de l'Etat chypriote mise sur l'emploi.

Publicité

Avec notre correspondant à Nicosie, Michel Picard

C'est au cours d'une allocution télévisée que le président Anastasiades a détaillé ses mesures anticrise. L'urgence d'abord, avec un réaménagement des prêts bancaires en cours, et une réduction du prix de l'électricité de près de 10%.

L'emploi ensuite, dont il fait sa priorité dans un pays où le taux de chômage avoisine les 15%, avec des centaines de postes créés dans le public. Mais également dans le tourisme : 6.000 emplois nouveaux pour des chômeurs, subventionnés à 40% par l'Etat.

Pour se conformer aux règles européennes, pas de préférence nationale. Mais les plans de création d'emplois seront ouverts à tous ceux qui habitent à Chypre de façon légale et permanente depuis cinq ans. Pour encourager l'agriculture, des milliers d'hectares de terre appartenant à l'Etat ou à l'Eglise vont être mis sur le marché avec de très faibles loyers.

Enfin, le chef de l'Etat annonce l'ouverture d'un premier casino et la construction de nouveaux terrains de golf. Réussir à relancer l'économie ne peut se faire, a-t-il lancé, qu'en se tenant aux obligations que nous avons acceptées. Message adressé aux parlementaires chypriotes qui doivent à la fin du mois se prononcer sur le plan de sauvetage européen. Un vote négatif plongerait le pays dans une nouvelle crise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail