Allemagne

En Allemagne, Verts et sociaux-démocrates s'unissent contre la forteresse Merkel

Texte par : RFI Suivre
2 mn

« Le régime imposé par Merkel en Europe a depuis longtemps conduit à l’anorexie » :  par ces mots, le chef des sociaux-démocrates allemands Sigmar Gabriel invité d’honneur du congrès des Verts à Berlin a plaidé pour une remise en cause de la rigueur préconisée par Berlin.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Le co-président du parti écologiste Cem Özdemir a par ailleurs comparé Angela Merkel a un maître-nageur qui regarderait les baigneurs - comprenez les pays de la zone Euro en crise -, en se contentant de leur apprendre à nager au lieu de les sauver.

Avec cette dénonciation de l’austérité reprochée à la Chancelière, et un programme plus à gauche - avec salaire minimum et impôts plus élevés pour les plus riches -, les Verts comme les sociaux-démocrates s’attaquent, en affichant leur solidarité, à la forteresse Merkel.

Mais ils réunissent ensembles dans les sondages autant d’intentions de vote à cinq mois des législatives que les chrétiens-démocrates d’Angela Merkel. Et dénoncer la rigueur budgétaire, très populaire en Allemagne, peut se révéler un argument électoral contre-productif face à la politique européenne d’une Chancelière toujours populaire dans son pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail