Russie /Syrie

La Russie interdit le survol de la Syrie

Un avion de Nordwind Airlines a été pris pour cible par deux missiles alors qu’il survolait la Syrie.
Un avion de Nordwind Airlines a été pris pour cible par deux missiles alors qu’il survolait la Syrie. (Source Wikipedia)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Russie, pourtant allié de Damas, a annoncé mardi 30 avril avoir interdit tous les vols d'avions de ligne au-dessus de la Syrie. Et ce, au lendemain d'un incident impliquant un appareil russe transportant 159 passagers, qui aurait été visé par deux tirs de missiles sol-air. L'agence fédérale russe de l'aviation Rosaviatsia a précisé que l'interdiction des vols civils dans l'espace aérien syrien était entrée en vigueur lundi pour une durée indéterminée.

Publicité

L'agence fédérale russe de l'aviation avait recommandé dès le mois de février aux compagnies russes de ne pas utiliser l’espace aérien syrien. Certaines avaient pris au sérieux les mises en garde de Rosaviatsia,  mais d’autres compagnies, n'avaient pas modifié leurs plans de vol. C’est le cas de NordWind Airlines, qui effectuait hier lundi encore la liaison entre Charm el-Cheikh en Egypte et Kazan en Russie.

Au dessus de la Syrie, l'A320 aurait pu être la cible de tirs, selon le ministère russe des Transports, qui affirme que les pilotes ont dû modifier leur trajectoire pour éviter des missiles, qui ont explosé à quelques centaines de mètres de l'appareil, selon une source au sein des services de sécurité citée par Interfax. De son côté, le ministère des Affaires étrangères indique que l’équipage de l’avion a détecté « des signes de scènes de combats au sol » en Syrie, qui auraient pu, selon lui, « constituer une menace pour l’avion et ses 159 passagers ».

Mais les responsables de la compagnie aérienne ne confirment pas l’incident. Les passagers interrogés par la télévision russe à leur arrivée à Kazan affirment ne s’être rendu compte de rien et avoir fait un voyage très agréable. L’appareil, lui, n’a subi aucun dommage. Il a d'ailleurs effectué déjà plusieurs vols depuis le présumé incident.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail