Italie

Italie: manifestations contre l'austérité

Des milliers de personnes ont manifesté ce samedi 18 mai à Rome contre la politique d'austérité.
Des milliers de personnes ont manifesté ce samedi 18 mai à Rome contre la politique d'austérité. REUTERS/Stefano Rellandini

A Rome, plusieurs dizaines de milliers d'Italiens ont manifesté, ce samedi 18 mai 2013, contre l'austérité et pour l'emploi, à l'appel du syndicat des métallurgistes. C'est la première manifestation depuis la formation du gouvernement Letta et l'annonce de premières mesures.

Publicité

Avec notre correspondant à Rome, Eric Joseph

« Nous ne pouvons plus attendre ». C’est derrière ce slogan affiché en tête de cortège que des dizaines de milliers de travailleurs et de retraités ont réclamé samedi une correction radicale et immédiate de la politique économique menée par le tout nouveau gouvernement italien.

Alors que le président du Conseil Enrico Letta a annoncé vendredi le déblocage d’un million d’euros supplémentaire pour les chômeurs et la suspension du paiement de la taxe foncière pour les ménages et les entreprises afin de redonner un peu d’oxygène à une économie en récession, le syndicat Fiom CGL a estimé que ces mesures n’allaient pas assez loin et ne répondaient pas aux exigences.

La priorité, ce n’est pas la taxe foncière, c’est l’emploi et les investissements, explique le leader syndical Maurizio Landini qui demande l’arrêt des licenciements ou encore l’introduction d’un revenu minimum de citoyenneté.

Cette mobilisation à Rome a constitué une sorte de premier avertissement social pour le nouveau gouvernement Letta mais aussi un défi politique. Les communistes, et plus généralement les militants de la gauche radicale, se sont retrouvés côte à côte avec des responsables du Mouvement cinq étoiles de Beppe Grillo, ainsi que des élus du Parti démocrate qui ne digèrent pas l’alliance entre leur formation et Silvio Berlusconi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail