Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni: un soldat tué à Londres dans une attaque de nature terroriste

La police scientifique enquête sur les lieux du crime à Woolwich, le 22 mai 2013.
La police scientifique enquête sur les lieux du crime à Woolwich, le 22 mai 2013. REUTERS/Stefan Wermuth
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Deux hommes ont tué à l'arme blanche un soldat britannique mercredi 22 mai à Woolwich, dans un quartier du sud-est de Londres, affirmant aux témoins de la scène agir « au nom d'Allah » avant d'être blessés par la police puis arrêtés.

Publicité

Avec notre correspondant à Londres, Adrien Steim

C’est vers 14h40, alors qu’il y avait de nombreux passants dans les rues du quartier où se trouve la caserne de Woolwich, qu’un homme a été attaqué à coups de couteau et de hachoir de boucher. Ce soldat est mort de blessures à la tête.

Sur la vidéo montrée sur la chaîne de télévision ITV, on voit un homme les mains rouges de sang discourant à quelques mètres du corps pour justifier cet acte : « Je vais vous dire pourquoi nous avons fait ça. C’est parce que des musulmans meurent chaque jour. Ce soldat britannique, c’est œil pour œil, dent pour dent. »

Le jeune homme s’est ensuite excusé de ce que des femmes aient été témoins de la scène. Il s‘est alors dirigé vers un comparse. A aucun moment ils n’ont donné l’impression de fuir, mais quand les forces de sécurité sont arrivées, ils se sont dirigés vers elles et une policière a dû faire usage de son arme. Les deux hommes sont actuellement hospitalisés.

Aussitôt, la ministre de l’Intérieur Theresa May a réuni un comité restreint de crise, le « Comité Cobra », pour une heure. Des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité à Woolwich et autour des casernes.

Le Premier ministre David Cameron a déclaré qu’il y avait tout lieu de croire qu’il s’agissait d’un acte terroriste. Le Royaume-Uni est déterminé à ne pas céder, a-t-il martelé.

La police est en train de rassembler tous les éléments mais il y a de fortes indications qu'il s'agit d'un acte terroriste.

Réaction de David Cameron

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.