Grèce / Russie

Grèce: controverse autour de la vente de l’île d’Aristote Onassis à la fille d'un milliardaire russe

C'est au mois d'avril dernier que l'unique héritière d'Athina Onassis, a cédé un groupe de sociétés, dont l'actif comprend les îles de Skorpios et de Sparti.
C'est au mois d'avril dernier que l'unique héritière d'Athina Onassis, a cédé un groupe de sociétés, dont l'actif comprend les îles de Skorpios et de Sparti. Getty Images/SuperStock

L'Etat grec est en train de vérifier si l'île Skorpios, où est enterré l'armateur grec Aristote Onassis, peut être vendue à la fille d'un milliardaire russe, ou bien si elle doit revenir à l'Etat, pour respecter les volontés du défunt.

Publicité

C'est au mois d'avril dernier que l'unique héritière du magnat grec, Athina Onassis, a cédé un groupe de sociétés, dont l'actif comprend les îles de Skorpios et de Sparti. Le bénéficiaire de la transaction est la fille d'un milliardaire russe.

Mais, suite à la question soulevée par un député grec conservateur, le conseil juridique de l'Etat grec s'est emparé de l'affaire. En effet, le député en question invoque l'article 9 du testament d'Aristote Onassis qui stipule que, si ses descendants ne peuvent assurer les frais d'entretien de l'île, d'environ 75 000 euros par an, ils doivent en faire don à l'Etat ou à la compagnie aérienne Olympic Airways, fondée par le magnat.

Aristote Onassis repose sur l'île de Skorpios, un écrin de verdure en mer Ionienne, où sont également enterrés ses enfants prématurément décédés, Alexandre et Christina, la mère d'Athina Onassis. Celle-ci, âgée de 28 ans, a été élevée en Suisse et ne s'est jamais installée en Grèce, elle est mariée et vit au Brésil. Asphyxié financièrement par la crise, l'Etat grec pourrait être tenté de s'approprier l'île de Skorpios.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail