Italie

Italie: une élue de la Ligue du Nord appelle «à violer» Cécile Kyenge, ministre noire

La ministre Cécile Kyenge est depuis quelques jours sous le feu des critiques de la Ligue du Nord.
La ministre Cécile Kyenge est depuis quelques jours sous le feu des critiques de la Ligue du Nord. AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une élue locale du parti anti-immigrés et régionaliste de la Ligue du Nord a appelé jeudi 13 juin à violer la ministre italienne de l'Intégration, Cécile Kyenge, une Italo-Congolaise, suscitant des réactions indignées dans la classe politique et son expulsion de la Ligue.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne le Nir

Tout part de la lecture d’un article publié sur un site Internet, dans lequel il est question d’une présumée tentative de viol, en Italie, par un Africain contre deux Roumaines, sauvées par des carabiniers.

Pour commenter cet article, la conseillère municipale, membre de la Ligue du Nord Dolores Valandro, a posté sur Facebook une photo de la ministre chargée des Politiques d’intégration, Cécile Kyenge, et ajouté ce commentaire : « Pourquoi personne ne viole Madame Kyenge ? », se référant aux origines congolaises de la ministre.

Les réactions d’indignation ont été, fort heureusement, immédiates, y compris de la part des dirigeants de la Ligue du Nord, qui ont suspendu la conseillère municipale raciste.

Le gouvernement a fait part de toute sa solidarité, les syndicats ont exprimé leur profonde amertume, et la conseillère municipale a fini par présenter ses excuses, affirmant qu’elle voulait juste faire une blague.

Pour sa part, la ministre Cécile Kyenge a parlé de cette attaque intolérable avec la dignité qui la caractérise : « Je pense que chacun d’entre nous devrait se sentir offensé par des propos qui incitent au racisme et à la violence ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail