Portugal

Portugal: une grève générale exceptionnelle qui ne parvient pas à faire plier le gouvernement

Ils étaient particulièrement nombreux dans les rues, au Portugal, ce jeudi 27 juin.
Ils étaient particulièrement nombreux dans les rues, au Portugal, ce jeudi 27 juin. REUTERS/Rafael Marchante
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Premier ministre portugais a promis l'austérité et ne compte pas revenir dessus. Malgré une grève générale exceptionnelle, soutenue même par le patronat, Pedro Passos Coelho maintient une ligne stricte. La population reste particulière inquiète face à un taux de chômage exceptionnel.

Publicité

Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

C'est une grève générale exceptionnelle, selon l'intersyndicale Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP), satisfaite de la paralysie organisée pour 24 heures au Portugal. La CGTP, proche des communistes, a obtenu pour cette journée le soutien de l’Union générale des travailleurs (UGT), centrale syndicale modérée.

C’est la quatrième grève générale et la deuxième unitaire depuis l’arrivée de Pedro Passos Coelho au pouvoir il y a deux ans. L’UGT a fustigé l’intransigeance du Premier ministre et lancé une sérieuse mise en garde à l’encontre de la politique désastreuse du gouvernement.

Le mécontentement gagne encore du terrain au Portugal mais le désarroi empêche les Portugais d’adhérer plus massivement à ce genre d’action. Avec un taux de chômage qui atteint désormais 18% de la population active, l’angoisse de perdre son emploi empêche une plus forte mobilisation.

Les syndicats ont pourtant eu un soutien inespéré, venu du patronat, qui a enjoint le Premier ministre de reconnaître ses erreurs et de s’engager sur la voie de la relance et du soutien aux entreprises. Mais Pedro Passos Coelho a décidé de poursuivre son objectif jusqu’en 2014 et la fin du programme d’assistance internationale. Même s’il admet à nouveau pouvoir négocier des assouplissements, il suivra le même cap : l’austérité et seulement l’austérité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail