Accéder au contenu principal
Belgique

Belgique: Albert II passe la main au prince Philippe à un moment propice

La reine Paola réajuste la cravate du roi Albert II avant son discours à la nation, le 3 juillet 2013.
La reine Paola réajuste la cravate du roi Albert II avant son discours à la nation, le 3 juillet 2013. REUTERS/Eric Lalmand/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Europe, on l’évoquait depuis plusieurs mois : Albert II passe la main à 79 ans. Le roi des Belges abdiquera le 21 juillet prochain au profit de son fils, le prince Philippe. Jamais un souverain n'avait ainsi cédé le pouvoir en Belgique. Albert II invoque des raisons de santé et ce choix semble mûrement réfléchi.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

Le choix de la date, celle de la fête nationale, pour l’accession du prince héritier au trône de Belgique, est une date idéale pour un rassemblement des Belges derrière leur souverain ; à un moment où les tensions entre Flamands et francophones n’occupent pas le devant de la scène. Le calme apparent dans les affaires dites communautaires est dû à l’absence d’élections en Belgique cette année.

Le futur roi Philippe va donc bénéficier de presque un an avant les législatives - fin mai 2014 -, pour entrer pleinement dans sa fonction avant, peut-être, une nouvelle crise éventuelle à l’issue de ces élections.

Di Rupo en guide

Troisième facteur qui devrait aider le nouveau roi à débuter son règne, la présence à la tête du gouvernement d’Elio Di Rupo. Le Premier ministre paraît bénéficier d’une réelle confiance de la part d’Albert II. Au bout de vingt ans de règne, celui-ci peut donc, en abdiquant aujourd’hui, s’offrir le luxe de choisir qui accompagnera son héritier à ses débuts.

Le prince Philippe, 53 ans aujourd’hui, est l’objet d’une vive contestation de la part des partis séparatistes flamands qui ne manquent pas une occasion de décrire son caractère réservé comme une marque de faiblesse. Pour le futur roi, il faudra surmonter cette hostilité s’il veut espérer maintenir l’unité de la Belgique.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.