Allemagne

Allemagne: le patron du Bayern Munich mis en accusation pour fraude fiscale

Le président du Bayern Munich, Uli Hoeness, le 24 juillet 2013.
Le président du Bayern Munich, Uli Hoeness, le 24 juillet 2013. REUTERS/Michaela Rehle/Files

Uli Hoeness, le président du club de football Bayern Munich, est soupçonné de fraude fiscale par la justice allemande. Le parquet de Munich a ordonné ce mardi 30 juillet sa mise en accusation. Le tribunal ne statuera pas sur la tenue d'un procès avant fin septembre.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

A dix jours de la reprise de la Bundesliga, Uli Hoeness se serait sans doute volontiers passé de cette nouvelle en pleine torpeur estivale. Le président du FC Bayern a été mis en accusation par la justice allemande qui le soupçonne de fraude fiscale. C’est seulement fin septembre que le parquet de Munich décidera si un procès se tiendra contre le charismatique patron du club bavarois.

Uli Hoeness a derrière lui un printemps des plus mitigés. D’un côté, une arrestation le 20 mars suivie d’une libération immédiate après le versement d’une caution de cinq millions d’euros. Le patron du FC Bayern se voit reprocher d’avoir placé de l’argent à l’abri du fisc allemand en Suisse. En même temps, le club a clôturé la dernière saison en fanfare avec le triplé – championnat, Ligue des Champions et Coupe d’Allemagne –, confirmant une fois de plus ses succès.

Uli Hoeness, dont l’image a été sévèrement égratignée par l’affaire de fraude fiscale, avait proposé de renoncer provisoirement à ses fonctions de président du conseil de surveillance du FC Bayern. Mais les instances dirigeantes du club s’y étaient opposées à l’unanimité.

Récemment Uli Hoeness avait fait des déclarations optimistes sur l’issue de l’affaire. D’après la presse allemande, un procès pourrait se clore avec une peine de deux ans avec sursis et une forte amende.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail