Italie

Italie: le suicide d’un adolescent mis à l’écart à cause de son homosexualité

Une gay pride à Rome.
Une gay pride à Rome. Getty Images / Franco Origlia

La justice italienne ouvre une enquête pour incitation au suicide, après la mort d'un adolescent de 14 ans. Il a mis fin à ses jours la semaine dernière, en expliquant avoir été la cible de moqueries de la part de ses amis sur son homosexualité. Les cas de suicides d'adolescents homosexuels sont de plus en plus fréquents en Italie.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

« Nous avons été incapables de comprendre notre fils unique. Il ne nous disait rien », se désespèrent aujourd’hui les parents de Roberto, inconsolables. Ils sont maintenant les premiers à demander des actions concrètes contre l’homophobie très répandue en Italie, comme le confirme Salvatore Marra, de l’association Archigay qui défend les droits des homosexuels et des transsexuels.

« Malheureusement, le cas de cet adolescent n’est pas un cas isolé », déplore Salvatore Marra. « Il y a beaucoup de jeunes, en particulier, qui sont laissés seuls, dans une société où il y a beaucoup de discriminations. Alors le message qu’il faut lancer aux politiques, c’est qu’une loi contre l’homophobie et la discrimination contre les personnes transsexuelles est urgente ».

Importance de l'éducation

Au-delà d’une loi contre l’homophobie attendue depuis des années en Italie, Salvatore Marra estime qu’il faut aussi combattre toute forme de discrimination en partant des écoles élémentaires.

« Ce que la politique doit absolument faire, c’est un grand plan d’action du ministère de l’Education et du ministère de l’intégration pour lutter ensemble et éduquer les jeunes au respect de toutes diversités », estime Salvatore Marra.

Ce mercredi, les associations d’homosexuels organiseront à Rome, une soirée en mémoire « non pas d’un homosexuel, mais d’un jeune homme de 14 ans exclu de la société ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail