Accéder au contenu principal
Allemagne / Chine

L’Allemagne hausse le ton face à la Chine après la condamnation du beau-frère du dissident Liu Xiaobo

La chancelière allemande Angela Merkel.
La chancelière allemande Angela Merkel. REUTERS/Thomas Peter
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Berlin a sévèrement critiqué, hier lundi 19 août, la condamnation à onze ans de prison prononcée par un tribunal à l'encontre du beau-frère du prix Nobel de la paix emprisonné, Liu Xiaobo. La chancellerie parle d'« une sentence extraordinairement lourde ». «  D'un partenaire aussi important que la Chine, nous espérons un minimum de respect des règles de droit ainsi que de la transparence », a déclaré le porte-parole d'Angela Merkel, tout en soulignant que l'Allemagne a « une autre conception de la coopération diplomatique ». Si l'on en croit Markus Kerber, professeur d'économie à l'université technique de Berlin, l'Allemagne est le seul pays en Europe à pouvoir oser une telle liberté de ton.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.