Italie

Italie: le «pacte» de Berlusconi avec la mafia

L'ancien président du Conseil, Silvio Berlusconi, est accusé d'accointances avec la mafia.
L'ancien président du Conseil, Silvio Berlusconi, est accusé d'accointances avec la mafia. REUTERS/Alessandro Bianchi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Nouveau rebondissement dans la guerre entre Silvio Berlusconi et les juges italiens. La cour d’appel de Palerme dans un de ses attendus de jugement évoque un pacte entre l’ancien président du Conseil italien et Cosa Nostra, la mafia sicilienne.

Publicité

Dans ses attendus, la cour de Palerme, qui jugeait un proche de Silvio Berlusconi, évoque l'existence d'un « pacte » qui aurait duré près de 20 ans entre l’ancien président du Conseil italien et la mafia sicilienne.

L'ex-sénateur Marcello Dell'Utri, condamné à sept ans de prison pour complicité avec la mafia, aurait servi de médiateur entre 1974 et 1992. Une rencontre aurait été organisée en mai 1974 à Milan entre Silvio Berlusconi et plusieurs chefs mafieux. Sous protection mafieuse depuis cette date, Silvio Berlusconi aurait versé 40 millions de d’euros à Cosa Nostra par l’intermédiaire de Marcello Dell'Utri.

Ce pacte a permis que « l'association mafieuse se renforce et consolide son propre pouvoir », précise la cour. Au cours du procès de Marcello Dell’Utri en mars dernier, Silvio Berlusconi avait réfuté cette thèse, affirmant avoir simplement voulu « aider un ami ».

Marcello Dell'Utri a dirigé pendant plus de 30 ans la régie publicitaire de Fininvest, le groupe de Silvio Berlusconi. Le parti de l'ancien président du Conseil italien a aussitôt réagi, dénonçant « la furie persécutrice d'un secteur de la magistrature politisée ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail