Italie / Immigration

Naufrage à Lampedusa: l’Europe sommée de trouver des réponses à l’immigration clandestine

José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, est attendu mercredi 9 octobre sur l'île de Lampedusa.
José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, est attendu mercredi 9 octobre sur l'île de Lampedusa. REUTERS/Vincent Kessler

Le président de la Commission européenne sera, mercredi 9 octobre, sur l’île de Lampedusa, au large de la Sicile, après le naufrage d’un bateau de migrants dont le bilan pourrait dépasser les 300 morts. Après une interruption pour cause de mer agitée, les équipes de recherche ont repris leur travail. Des plongeurs essaient toujours de retrouver les corps des victimes du naufrage de jeudi.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Lampedusa, Juliette Gheerbrant

Les visites de responsables politiques se succèdent au chevet des victimes du naufrage de Lampedusa : la ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge, a tenu une conférence de presse ce dimanche, trois jour après le drame, et demain, ce sera au tour du président du Conseil Enrico Letta de se rendre sur les lieux.

 → A (RE)LIRE : Drame de Lampedusa : le ton monte autour de l’action politique

Mais la visite la plus attendue sera sans nul doute celle du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, mercredi. Une visite très attendue par la population mais aussi par les responsables italiens car tous le répètent : il est impératif que ce soient l’Europe toute entière et la communauté internationale qui se mobilisent sur cette question de l’immigration clandestine, afin que l’Italie n’affronte pas toute seule ce douloureux drame.

Les cercueils des victimes du naufrage dans un hangar de l'aéroport de Lampedusa, le 5 octobre 2013.
Les cercueils des victimes du naufrage dans un hangar de l'aéroport de Lampedusa, le 5 octobre 2013. REUTERS/Antonio Parrinello

Dès mardi, le dossier sera d’ailleurs sur la table des ministres de l’Intérieur de l’Union européenne, à Luxembourg. Et la France compte bien mettre la question au menu du prochain Conseil européen, les 24 et 25 octobre prochain. Une question pourtant épineuse, tant les politiques migratoires « sont considérées à l’aune des préoccupations intérieures » des Etats membres, comme l’a regretté Michele Cercone, le porte-parole de la commissaire des Affaires intérieures.

Reprise des recherches

Sur le terrain, malgré un très gros orage qui s’est abattu cette nuit sur l’île, les recherches ont repris. Elles avaient été interrompues pour cause de mer agitée. Il y a actuellement trois équipes qui se relayent toutes les deux heures. L’épave est à plus de 40 mètres de fond.

 → A (RE)LIRE : D'où venaient les naufragés de Lampedusa?

Le chiffre de dix corps circulait à la télévision mais d’après nos informations, cinq dépouilles auraient été remontées ce dimanche. Les nouvelles dispositions précisent que désormais, elles partiront directement vers la Sicile et vers les différents cimetières de la région d’Agrigente qui vont les accueillir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail