Accéder au contenu principal
Italie/Immigration

Italie: une proposition de loi pour éviter un nouveau drame de Lampedusa

Des rescapés du naufrage du 11 octobre 2013 sont débarqués à Malte.
Des rescapés du naufrage du 11 octobre 2013 sont débarqués à Malte. REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Rome, Giusi Nicolini, maire de Lampedusa et Luigi Manconi, président de la commission du Sénat pour les droits de l’homme, ont présenté au gouvernement une proposition de loi sur la question des migrants au vu du prochain Conseil européen. Le drame de Lampedusa pourrait donc avoir des conséquences législatives. Pour rappel, début octobre, un bateau de migrants a fait naufrage près des côtes italiennes, entraînant la mort de plus de 300 personnes.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

L’idée de cette proposition de loi est de convaincre les partenaires de l’Italie de la nécessité d’affronter, sans perdre de temps, la question des migrants qui fuient des situations de guerre, de famine, de persécution religieuse ou ethnique. Comment ? En étudiant avant tout tous les moyens possibles pour permettre aux réfugiés demandeurs d’asile d’exercer leurs droits, avant de monter sur les bateaux de la mort.

Le mois d'octobre a en effet été particulièrement meurtrier pour ces migrants. Huit jours après un dramatique naufrage ayant entraîné la mort de 339 personnes au dernier bilan, un second naufrage coûtait lui la vie à plus d'une trentaine de personnes.

Une protection humanitaire temporaire dans les pays de départ

« Chaque corps que je réceptionne confirme que la Méditerranée est un cimetière. Toute alternative au refoulement des immigrants peut être utile. Une protection humanitaire temporaire serait la mesure la plus simple. Il faut la prendre immédiatement », indique Luigi Maconi, président de la Commission du Sénat pour les droits de l’homme.

Selon lui, l’Union européenne dispose de moyens suffisants pour permettre la création en collaboration avec des associations humanitaires, de centres d’accueil pour les demandes de protection humanitaire, dans les pays de départ ou de passage, comme ceux du Maghreb ou encore l’Egypte et le Liban.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.