Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Royaume-Uni : trois femmes retrouvent la liberté après trente ans d’esclavage

Le siège de Scotland Yard, à Londres.
Le siège de Scotland Yard, à Londres. Photo: ChrisO, source: Wikipédia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La police britannique a annoncé avoir libéré trois femmes qui étaient retenues contre leur gré pendant plus de trente ans par un homme et une femme âgés de 67 ans dans une maison dans le sud de Londres. Des femmes esclaves qui ont trouvé la force de sortir de leur condition après avoir vu un reportage à la télévision. Le couple de sexagénaires a été arrêté par les forces de l’ordre, puis libéré sous caution.

Publicité

Ces trois femmes, une Malaisienne âgée de 69 ans, une Irlandaise de 57 ans et une Britannique de 30 ans étaient apparemment traitées comme des esclaves, chargées d’accomplir les tâches domestiques sans pouvoir jamais quitter la maison. La plus jeune serait d’ailleurs née dans ce logement d’un quartier du sud de Londres.

Mais après avoir regardé un documentaire à la télévision sur l’action de Freedom Charity, une association qui lutte contre l’esclavage et les mariages forcés, l’une des victimes a appelé l’association au secours. Selon sa directrice, les trois femmes n’auraient pas subi de violences sexuelles mais des préjudices physiques et auraient été maintenues dans un état de servitude qui les a laissées traumatisées.

A (RE)LIRE : Etats-Unis: séquestrées 10 ans, trois femmes échappent à leurs ravisseurs avec l'aide d'un voisin

Les trois victimes disent avoir vécu dans la terreur et se sentaient en grand danger mais sont néanmoins sorties seules de la maison ce jeudi matin avant d’être secourues par la police et se trouvent désormais dans un endroit sûr.

On ne sait pratiquement rien en revanche de la famille qui les maintenait prisonnières. La police a simplement fait savoir qu’un homme et une femme tous les deux âgés de 67 ans ont été arrêtés. L’affaire laisse en tout cas la police perplexe : Scotland Yard dit avoir déjà fait face à des cas d’esclavage mais jamais de cette ampleur.

A (RE)LIRE : Cleveland: le séquestreur présumé des trois jeunes femmes inculpé

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.