Accéder au contenu principal
Lettonie

Effondrement d'un supermarché à Riga : le président letton évoque un «meurtre»

La Lettonie était en deuil samedi 23 novembre après l'effondrement du toit d'un supermarché à Riga.
La Lettonie était en deuil samedi 23 novembre après l'effondrement du toit d'un supermarché à Riga. REUTERS/Ints Kalnins
Texte par : RFI Suivre
1 min

Il reste encore 80m² à fouiller et les opérations de secours sont suspendues jusqu'à dimanche matin. Mais aux dernières nouvelles, l'effondrement du toit du supermarché de Riga, jeudi dernier, a fait 54  morts et des dizaines de blessés. Deux jours après le drame, la question de la responsabilité humaine dans cette tragédie est très directement posée par le président lui-même. 

Publicité

Avec notre correspondante dans les pays baltes, Marielle Vitureau

« Ce dossier devrait être considéré comme le meurtre de nombreuses personnes sans défense », a déclaré Andris Berzins, le président letton à la télévision publique. Et de renchérir : « C’est un cas complexe qui ne peut être qualifié de catastrophe naturelle ou de malchance, parce que la nature n’y a joué aucun rôle ».

→ A (RE) LIRE : Effondrement d’un supermarché en Lettonie: les questions après le choc

Une déclaration surprise prononcée sous le coup de l’émotion, le député Aleksejs Loskutovs en est sûr. Toutes les institutions qui ont supervisé la construction du jardin sur le toit effondré du magasin nient depuis deux jours toute responsabilité et implication, a-t-il dit à RFI.

Le secteur de la construction en Lettonie est l’un des plus facilement corruptibles. La société demande donc des comptes et les déclarations présidentielles se sont fait l’écho de ces revendications.

« Même si elles sont facilement compréhensibles, ce n’est peut-être tout de même pas ce que nous attendions », estime Zane, une Lettone qui suit ce qui se passe. « J’aurai préféré un message de compassion », dit-elle.

Le président a demandé à ce que des experts étrangers totalement indépendants participent à l’enquête, qui doit être rapide.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.