Accéder au contenu principal
OTAN / RUSSIE / UKRAINE

L'Otan suspend sa coopération pratique avec la Russie

Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres de l'Otan ont décidé de «suspendre la coopération civile et militaire avec la Russie». Bruxelles, le 1er avril 2014.
Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres de l'Otan ont décidé de «suspendre la coopération civile et militaire avec la Russie». Bruxelles, le 1er avril 2014. REUTERS/Jacquelyn Martin
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les pays de l'Otan étaient réunis à Bruxelles ce mardi 1er avril. L'Otan qui doute du retrait de troupes russes aux abords de la frontière ukrainienne, une promesse pourtant faite par Moscou. Selon Berlin, les soldats sont encore très nombreux, trop pour apaiser les tensions. Décision a été prise de suspendre la coopération pratique entre l'Alliance atlantique et la Russie.

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles

Suspendre les aspects pratiques de leur coopération, pour les 28 pays de l’Otan, c’est annuler pour l’instant tout ce qui est coopération civile et militaire en cours, comme par exemple leur projet d’escorte commune pour l’arsenal chimique syrien. En revanche, l’Alliance atlantique affirme qu’elle veut maintenir la voie du dialogue ouverte. L’essentiel, sinon la totalité des pays, estime impossible une solution militaire et le conseil Otan-Russie est donc maintenu même si, au travers des crises liées au Kosovo ou la Géorgie, il n’a par le passé jamais débouché sur des avancées miraculeuses.

L’Otan affirme s’engager dans une coopération accrue avec l’Ukraine mais ne promet dans l’immédiat aucun moyen militaire spécifique. Il n’est pas question de manœuvres de l’Otan en Ukraine ou de lui fournir du matériel militaire. Il s’agirait essentiellement d’aider à la modernisation de l’armée ou de lui proposer des programmes d’entraînement.
L’Otan ne veut pas être l’auteur d’une provocation qui pourrait servir à la Russie pour une escalade dans les tensions même si aucun signe de retrait des troupes russes ne se dessine, selon le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

→ A (RE) LIRE : Les Criméens devront désormais faire leur service militaire en Russie

Surtout, les 28 pays alliés se sont engagés à maintenir toutes les capacités de défense mutuelle, en particulier en faveur des pays d’Europe orientale qui se sentent les plus menacés et qui bénéficient déjà d’une intensification des patrouilles aériennes. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.