Espagne

Espagne: la chef régionale du parti au pouvoir assassinée

Le corps d'Isabel Carrasco gisait sur un pont piétonnier qui enjambe une rivière à Leon où de  nombreux habitants se sont rendus.
Le corps d'Isabel Carrasco gisait sur un pont piétonnier qui enjambe une rivière à Leon où de nombreux habitants se sont rendus. AFP PHOTO / CESAR MANSO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une dirigeante du Parti populaire (PP), au pouvoir en Espagne, a été tuée lundi 12 mai par balle à León, dans le nord du pays. Isabel Carrasco, 59 ans, est morte sur le coup. Il s'agit probablement d'une « vengeance personnelle » sans relation avec son mandat politique, selon une porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Publicité

L’agression s'est produit vers 17h en plein centre-ville de León. Tout près de son domicile, Isabel Carrasco traverse une passerelle piétonne qui enjambe l’une des rivières de la ville lorsque le drame se produit. Dans ce quartier où elle se trouve, des coups de feu retentissent.

Selon des témoins, une femme tire à trois ou quatre reprises sur la chef du Parti populaire conservateur, avant de prendre la fuite. Dans la foulée, la police espagnole appréhende deux individus, deux femmes vraisemblablement liées au meurtre. Ces agresseurs présumés sont placés en garde à vue.

Le ministère de l’Intérieur espagnol avance l’hypothèse d’une vengeance personnelle sans relation avec le mandat politique d'Isabel Carrasco. Mais il faut dire que les mandats politiques, Isabel Carrasco les cumulent : 13 mandats régionaux en tout.

Politicienne, avocate, femme de caractère, elle n’hésitait pas à écarter ses contradicteurs pour s’entourer de personnes de confiance. A León, elle était également la cible de critiques récurrentes concernant son train de vie fastueux, dans un pays en crise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail