Allemagne / Espionnage

Ecoutes de Merkel: la justice allemande enquête

Barack Obama et Angela Merkel, le 19 juin 2013 à la chancellerie de Berlin.
Barack Obama et Angela Merkel, le 19 juin 2013 à la chancellerie de Berlin. REUTERS/Steffen Kugler

La justice allemande a annoncé l’ouverture d’une enquête concernant la possible mise sur écoute par les services secrets américains du téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut.

« Il existe des faits tangibles qui justifient le soupçon d’une possible mise sur écoute du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel » : c’est par une formulation des plus prudentes que le procureur général Harald Range a annoncé ce mercredi l’ouverture d’une enquête « contre x », même s’il est évident que les services secrets américains et l’agence NSA sont concernés.

Cette annonce fait suite à des informations contradictoires. L’opposition exigeait une enquête ; d’aucuns se demandaient si le gouvernement allemand ne ferait pas en sorte qu’elle soit évitée.

Si l’ouverture de cette procédure a été saluée à gauche comme à droite, les sociaux-démocrates alliés d’Angela Merkel tout comme les Verts auraient souhaité que le Parquet aille plus loin, et s’intéresse à l’espionnage de masse dont auraient été victimes des milliers d’Allemands.

L’ouverture d’une enquête ne signifie pas qu’une mise en accusation aura lieu : les autorités américaines risquent notamment de rester sourdes aux demandes de la justice allemande.

Cette décision n'en revêt pas moins une dimension symbolique, alors que les autorités allemandes malgré l’émotion causée dans le pays par les activités de la NSA sont critiquées depuis des mois pour leur attentisme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail