Royaume-Uni / Droit des femmes

Royaume-Uni: 170 000 femmes pourraient avoir été excisées

L'excision est un «scandale national» au  Royaume-Uni où elle concerne quelque 170 000 femmes.
L'excision est un «scandale national» au Royaume-Uni où elle concerne quelque 170 000 femmes. unicef.fr
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un rapport alarmant au Royaume-Uni : 170 000 femmes pourraient avoir été excisées. Cette mutilation est interdite dans le pays. D'après ce rapport du Parlement, 65 000 petites filles sont également en danger.

Publicité

L’excision est illégale en Grande-Bretagne depuis 1985. Les coupables risquent jusqu'à quatorze ans de prison et de très fortes amendes. Mais jusqu'à présent, contrairement à ce qui se passe en France, ils étaient rarement sanctionnés. Le NHS, l’organisme de santé britannique, a lancé une campagne en mai dernier pour sensibiliser la population

« Cela se fait principalement avant la puberté, souvent entre 5 et 8 ans. C’est vraiment une violation majeure des droits des femmes et le risque d’être excisée tient essentiellement au fait d’être née dans une communauté qui pratique les mutilations sexuelles », explique le docteur Sarah Greihton du NHS.

La plupart du temps, les fillettes sont excisées pendant les vacances scolaires à l’occasion d’un retour au pays dans des conditions sanitaires désastreuses, le plus souvent sans anesthésie. Les conséquences sont dramatiques : infection, incontinence, infertilité ou grossesse à risque, sans parler des problèmes psychologiques et sexuels liés à ces mutilations.

→ A (RE) ECOUTER : Journée mondiale contre l’excisionPriorité santé : Excision
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail