Revue de presse des Balkans

A la Une: Macédoine, un pays au bord du gouffre ?

Arrestation d'un manifestant lors d'affrontements avec les forces de l'ordre à Skopje, le 4 juillet 2014.
Arrestation d'un manifestant lors d'affrontements avec les forces de l'ordre à Skopje, le 4 juillet 2014. REUTERS/Stringer
Texte par : Courrier des Balkans Suivre | Philippe Bertinchamps
6 mn

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

Une onde de colère continue de secouer la Macédoine après la condamnation à perpétuité de six Albanais dans l’affaire du quintuple meurtre de 2012. Après les violences de vendredi dernier, des rassemblements ont encore eu lieu à Tetovo, Gostivar, Struga et Kičevo, tandis que des manifestations de soutien se déroulaient en Albanie et au Kosovo. Ce verdict va-t-il faire chavirer la Macédoine ?
Macédoine : un pays au bord du gouffre ?
Macédoine : les violences interethniques inquiètent l’Albanie et le Kosovo
Macédoine : les chefs politiques albanais réclament la révision du procès Monstrum

Un groupe de pacifistes serbes a été agressé à Valjevo, en Serbie, par des nationalistes serbes. Quatre personnes ont été blessées. Partis de Belgrade, ils faisaient la route à vélo jusqu’à Srebrenica pour commémorer le massacre du 11 juillet 1995.
Commémorations de Srebrenica : des cyclistes pacifistes serbes attaqués à Valjevo
11 juillet 1995 : la Bosnie-Herzégovine et la mémoire du massacre de Srebrenica

Depuis bientôt vingt ans que la guerre est finie en Bosnie-Herzégovine, les ventes d’antidépresseurs ne cessent d’augmenter, tandis que les cas de « pétage de plomb » et de suicide se multiplient. Au moins 4 500 personnes souffriraient du syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Un sujet encore tabou : la plupart des individus évitent de se confier ou ne savent pas à qui s’adresser.
Après la guerre : abandon, désespoir et solitude en Bosnie-Herzégovine

Cela devait être « la privatisation la plus réussie » de la Bosnie-Herzégovine d’après-guerre. Au contraire, la justice bosnienne a prononcé, le 6 juin dernier, la faillite légale de l’hôtel Holiday Inn, symbole des JO de 1984 et du siège de Sarajevo. Derrière ses façades jaune et ocre se cachent les méfaits d’une décennie de gestion criminelle, orchestrée par la banque Hypo Alpe Adria.
Privatisations en Bosnie : l’interminable requiem de l’Holiday Inn de Sarajevo

Plusieurs centrales thermiques se sont retrouvées sous les eaux lors des terribles inondations du mois de mai. Un peu plus d’un mois après, la production d’électricité reste affectée en Serbie comme en Bosnie-Herzégovine. Il va maintenant falloir investir plusieurs centaines de millions d’euros pour adapter ces installations anciennes et polluantes aux normes européennes.
Serbie et Bosnie-Herzégovine : après les inondations, les centrales thermiques dans le noir

Manipulations, intox médiatique, censure. Le climat est de plus en plus pourri, tant en Serbie qu’au Monténégro. Un homme joue un rôle essentiel dans ce dispositif, Vladimir Beba Popović, le spin doctor de Milo Đukanović, qui roule désormais aussi pour Aleksandar Vučić. La partie semble donc entendue, et le but est clair : mettre la Serbie en coupe réglée, sur le modèle du Monténégro.
Entre Serbie et Monténégro : Beba Popović, l’homme qui tire les ficelles dans l’ombre de Vučić et Đukanović

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić était en visite officielle à Moscou les 7 et 8 juillet. Au menu des discussions avec Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev : gros contrats et crise en Ukraine. L’occasion de célébrer de nouveau l’amitié serbo-russe alors que Belgrade se prépare à intégrer l’UE.
Aleksandar Vučić à Moscou : les bonnes affaires entre la Serbie et la Russie
 
Depuis quelques mois, un nouveau projet divise la Croatie : l’exploitation off-shore du pétrole de l’Adriatique. La compagnie pétrolière nationale INA est sur les rangs en partenariat avec les Norvégiens Spectrum. Mais Russes et Américains sont aussi intéressés par ces ressources négligées. Entretien avec le spécialiste des questions énergétiques Igor Dekanić.
Croatie : le futur pôle énergétique de l’Europe du Sud-Est ?

Du côté des dirigeants croates, on ressort les mêmes antiennes chaque année : « la saison touristique va nous sauver ». Mais cette année, la saison touristique a mal commencé. Une mauvaise nouvelle, au moment où le chômage atteint les 30% de la population active...
Croatie : la saison touristique 2014 est mal partie
 
Une femme de ménage employée dans un tribunal municipal a été limogée pour avoir tenté de se suicider « au lieu de faire son travail ». Les syndicats montent au créneau pour dénoncer un licenciement « cruel et absurde ».
Croatie : il est interdit de se suicider pendant ses heures de travail
 
Comme partout, la crise a creusé les inégalités entre pauvres et riches en Albanie. Mais le problème n°1 reste la faiblesse des salaires qui freine la consommation des ménages et ralentit la reprise.
Albanie : le salaire minimum le plus bas d’Europe

Il est temps de réformer l’enseignement supérieur, totalement désorganisé et d’une faiblesse chronique. Voilà le constat sans appel à l’origine d’un projet de rapport qui fait couler beaucoup d’encre en Albanie. Faut-il aller vers un système à l’anglo-saxonne comme ses auteurs le proposent, au risque de marginaliser les plus pauvres ?
Albanie : zéro pointé pour l’Université

Le Kosovo n’a pas oublié l’aide des États-Unis en 1999. Quinze ans plus tard, de nombreux monuments célèbrent l’ami américain, sans oublier les chansons ou les enfants prénommés Billklinton et Tonibler... De rares voix osent critiquer du bout des lèvres cette américanophilie qui fleure bon le kitsch. Reportage.
Kosovo : une américanophilie monumentale

Le géant pétrolier américain Chevron a commencé en mai la phase d’exploration des gaz de schiste à Pungeşti malgré l’opposition de la population locale qui se bat depuis 2011 contre cette exploitation polluante du sous-sol. Lundi, Greepeace a bloqué l’accès au site.
Gaz de schiste en Roumanie : Greenpeace bloque l’accès au site de Chevron à Pungeşti
 
En Roumanie, l’extrême droite ne descend pas dans la rue. Les partis sont quasi-inexistants, mais l’idéologie de l’exclusion, en particulier contre les Roms, est profondément ancrée au sein même du pouvoir. Une sorte de « post-fascisme » latent basé sur le rejet de la philosophie des Lumières.
Roumanie : l’extrême droite au cœur du pouvoir
 
Le 25 avril 1915, les troupes franco-britanniques débarquent sur la presqu’île de Gallipoli, à l’ouest du détroit des Dardanelles. Elles butent sur une résistance acharnée des Turcs et d’un colonel nommé Mustafa Kemal. La bataille est commémorée comme un acte fondateur de la République turque, mais le gouvernement musulman conservateur actuel tente d’en récupérer la symbolique.
1914-18 en Turquie : les kémalistes et l’AKP d’Erdoğan se disputent le symbole des Dardanelles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail