Accéder au contenu principal
Italie

Le «Costa Concordia» prend enfin le large sous forte escorte

Le Costa Concordia quitte le port de Giglio, en Italie, le 23 juillet 2014.
Le Costa Concordia quitte le port de Giglio, en Italie, le 23 juillet 2014. REUTERS/Alessandro Bianchi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Enfin, le Costa Concordia a quitté l'île de Giglio, où il s'était échoué il y a deux ans et demi. Les habitants de Giglio attendaient cet événement avec impatience. Remorqué par deux bateaux, le navire de croisière entame les premiers milles de son dernier voyage en mer qui le mènera au port de Gênes. Son arrivée est attendue dimanche, après 280 km parcourus en mer.

Publicité

Le « Blue Peter », le drapeau qui indique que le navire est prêt à partir, avait été hissé, mardi soir, sur la partie la plus haute de l'épave du Concordia. Le navire de croisière a donc enfin quitté l'île du Giglio en direction du port de Gênes où il sera démantelé. Les premières manœuvres ont débuté mercredi matin vers 8h30. L'épave rouillée de l'ancien paquebot de luxe s'est lentement ébranlée vers le large, au son des cloches et des sirènes des bateaux alentour.

Malgré les controverses qui entourent son départ, le Costa Concordia a enfin fait ses adieux au port de Giglio, où il avait échoué deux ans et demi auparavant. Les autorités italiennes ont tenu à rassurer les écologistes : elles assurent que des mesures ont été prises pour répondre à tout risque de pollution. En plus des deux remorqueurs, douze autres bateaux l’escortent à bon port. Ces mesures ne dissipent pas toutefois les inquiétudes des écologistes.

Ce départ tourne la page d'une tragédie qui a causé la mort de 32 personnes en janvier 2013.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.