Accéder au contenu principal
Russie

Sanctions: Moscou dénonce des mesures «anti-russes»

Vladimir Poutine, lors d'une réunion gouvernementale au Kremlin, le 30 juillet 2014.
Vladimir Poutine, lors d'une réunion gouvernementale au Kremlin, le 30 juillet 2014. REUTERS/Alexei Nikolskyi/RIA Novosti
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Russie, frappée par de nouvelles sanctions américaines et européennes en raison de son implication dans la guerre en Ukraine, a dénoncé mercredi des mesures «anti-russes», tout en continuant de minimiser l’impact des sanctions sur son économie.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

La politique de Washington est « destructive » et « à courte vue », fulmine le ministère des Affaires étrangères russe. Les États-Unis cherchent à punir la Russie pour sa « politique indépendante ». Un travers dont l’Union européenne, elle, ne souffre pas, selon Moscou. Les Européens, sous la coupe de Washington, sont incapables d’être autonomes dans les affaires internationales, dit encore le communiqué du ministère.

La « phase 3 » des sanctions est la plus dure. Les États-Unis ont imposé des restrictions aux secteurs clés de l’énergie, de l’armement et de la finance. L’Union européenne a de son côté décidé de fermer ses marchés financiers aux entreprises et banques publiques russes, d’interdire la vente d’armes et de technologies sensibles. Et de bloquer les avoirs de plusieurs hommes d’affaires proches de Vladimir Poutine.

Autant de mesures qui ne feront qu’aggraver la récession économique et l’isolement de la Russie, s’inquiètent les milieux d’affaires russes. Mais le discours officiel de Moscou reste inchangé : les difficultés à venir sont surmontables, les épreuves ne feront que consolider les élites et le peuple et rendre le pays plus indépendant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.