Ecosse

Référendum: il ne suffira pas d'être Ecossais pour pouvoir voter

Une urne de vote sur l'île écossaise de Barra.
Une urne de vote sur l'île écossaise de Barra. REUTERS/Cathal McNaughton

Les Écossais s’apprêtent à voter demain, jeudi, dans un référendum qui décidera s’ils restent au sein du Royaume-Uni ou s’ils le quittent. Mais qui précisément ? Car tous les ressortissant écossais ne pourront pas participer au vote.

Publicité

Pour voter, il faudra avoir au moins seize ans le jour du référendum et résider sur le territoire écossais (voir le reportage à Paris ci-dessous). Les votants seront des résidents qui sont citoyens britanniques, irlandais, européens ou du Commonwealth. Ainsi, le règlement exclut les Écossais de souche qui habitent à l’étranger ou même en Angleterre ou au Pays de Galles.

→ À (RE)ECOUTER : L’Écosse peut-elle devenir indépendante ?

En revanche, il autorise à voter des milliers d’étudiants étrangers venus en Écosse pour suivre des études gratuitement. Les Allemands, les Italiens, les Suédois et tous les autres citoyens de l’Union européenne établis en Écosse pourront également décider de son sort.

Et ils n’entendent pas s’en priver. Par exemple, 33 000 Polonais résidant en Écosse se sont enregistrés avant la date limite du 2 septembre pour voter par référendum. Et, selon la presse, ils s’apprêtent à se prononcer plutôt pour l’indépendance, au moment où plus d’un million d’Écossais de l’étranger suivront le scrutin en spectateurs.

Plus d’un million d’Écossais privés de vote

Ils sont Écossais, vivent à l'étranger, et ne pourront pas voter jeudi pour le référendum sur l'indépendance de leur pays. 1,15 million d'Écossais seront privés de vote dans le monde entier, comme ici, à Paris.

Des Ecossais parisiens partagés

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail