Russie

Russie: Mikhaïl Khodorkovski lance son mouvement contre Poutine

Mikhail Khodorkovski dans le box des accusés lors de son procès, en octobre 2010.
Mikhail Khodorkovski dans le box des accusés lors de son procès, en octobre 2010. REUTERS/Denis Sinyakov

L'ancien oligarque et opposant au Kremlin, Mikhaïl Khodorkovski a lancé un mouvement destiné à rassembler les forces pro-européennes en Russie. Il avait été gracié par Vladimir Poutine en décembre dernier après dix années de prison. Depuis, il vit à l’étranger. Il avait alors déclaré qu’il ne se mêlerait plus de politique.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Murielle Pomponne

« Une minorité aura de l'influence si elle est organisée », a déclaré Mikhaïl Khodorkovski au cours d'une cérémonie à Paris, retransmise sur Internet, à l'occasion du lancement de son nouveau mouvement appelé Open Russia. Il s’agit d’une plateforme en ligne et non pas d’un parti politique, a expliqué l’ex-homme le plus riche de Russie. Ce dernier avait été arrêté en 2003, officiellement pour escroquerie. Mais chacun y avait vu la conséquence de son opposition au président Poutine.

Après sa libération, il s’est installé en Suisse et n’est pas retourné dans son pays natal. En revanche, il s’est rendu à Kiev et il a condamné les actions de Moscou dans la crise ukrainienne. Avec le lancement de ce mouvement, il semble donc, quoi qu’il en dise, se positionner un peu plus comme opposant au président russe.

« Nous sommes en faveur du choix européen, soit un Etat gouverné par le règne de la loi », a lancé l'ancien oligarque, alors que le président Poutine présente de son côté de plus en plus la Russie comme un pays avec des valeurs différentes, qui serait un pont entre l'Europe et l'Asie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail