Allemagne / France

Manuel Valls à Berlin en opération séduction

A Berlin, Manuel Valls entend changer la perception que les Allemands ont des Français.
A Berlin, Manuel Valls entend changer la perception que les Allemands ont des Français. REUTERS/Fabrizio Bensch

Manuel Valls se démultiplie à l’occasion de sa visite en Allemagne. Le Premier ministre français a rencontré tous les interlocuteurs qui comptent, de la chancelière aux patrons en passant par les syndicats. Manuel Valls veut tous les convaincre que la France est sur le chemin du redressement.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Berlin, Valérie Gas

Cela ressemble à une opération séduction. Même s’il a dû écourter sa visite en Allemagne de quelques heures pour pouvoir préparer le débat à l’Assemblée nationale sur l’intervention de la France en Irak, Manuel Valls a enchaîné les séquences : politique avec Angela Merkel à Berlin, économique au siège d’Airbus industrie à Hambourg, puis ce mardi matin avec les patrons de l’industrie allemande après avoir rencontré les syndicats la veille. Manuel Valls a aussi accordé une interview à la première chaîne de télévision allemande, ARD, diffusée lundi soir.

Car le Premier ministre veut que ce déplacement fasse changer la « perception » que les Allemands ont de la France et des Français. Dans son entourage, on explique qu’il faut gommer « l’irrationnel », qu’il faut expliquer pour réduire les « fantasmes ». Les fantasmes sur les Français qui ne font pas d’efforts notamment. Et puis, il faut s’adresser aux opinions publiques, faire de la pédagogie pour montrer que les réformes engagées en France – soutien à la compétitivité des entreprises, réforme territoriale, baisse des dépenses – « ça n’est pas rien ! »

Manuel Valls l’a dit à Berlin : la France n’est pas l’enfant malade de l’Europe. Et lui, nouveau Premier ministre, qui se dit renforcé politiquement par le récent vote de confiance, entend incarner cette image de la France réformatrice. En tout cas, il veut essayer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail