Accéder au contenu principal
Danemark

Le Danemark accueille ses jihadistes repentis

Des jeunes jihadistes à l'aéroport d'Alep, le 25 janvier 2014.
Des jeunes jihadistes à l'aéroport d'Alep, le 25 janvier 2014. REUTERS/Saad Abobrahim
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Danemark a fait le choix de la méthode douce pour ses ressortissants jihadistes repentis. Un programme de réhabilitation encadre leur sortie de la zone de conflit et veille à les remettre sur les rails sans menaces de poursuites.

Publicité

Avec notre correspondante au Danemark, Sung-Shim Courier

Donner une deuxième chance aux personnes, c’est le choix qu’a fait le gouvernement danois au sujet de ses jihadistes repentis. Les combattants qui le souhaitent sont d’abord exfiltrés de la ligne de front syrienne et emmenés à Aarhus, la deuxième ville du Danemark.

Le pays veut ainsi leur donner la possibilité de revenir, sans la crainte d'être poursuivis. Sur place, les anciens jihadistes reçoivent des soins pour leurs éventuelles blessures, mais aussi un traitement post-traumatique. Enfin, ils sont accompagnés dans leur recherche d'un emploi ou dans la reprise de leurs études.

Un soutien aux familles dont un enfant est parti se battre en Syrie

Ce programme qui a été mis en place par les services sociaux et la police de la ville fournit également un soutien aux familles dont un enfant est parti se battre en Syrie. On les encourage à rester en contact avec eux via Skype. Cette méthode permet d’assurer le lien avec les chefs gouvernementaux, les ambassades et les agences de renseignement. Les jihadistes ont ainsi la possibilité de trouver de l’aide auprès de leurs parents s’ils décident de rentrer chez eux.

Aujourd’hui, on estime qu’ils sont plus de 100 Danois à être partis en Syrie depuis le début de la guerre en 2011.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.