Allemagne

Dégradation de la conjoncture économique allemande

Les chiffres des commandes de l'industrie allemande ont fortement chuté en juin 2014.
Les chiffres des commandes de l'industrie allemande ont fortement chuté en juin 2014. AFP/Patrick STOLLARZ
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Une série d'indicateurs sont passés au rouge pour la première économie européenne. Parmi eux, on trouve une baisse de la croissance pour 2014 et 2015 et des exportations en chute pour la première fois depuis 2009. La chancelière Angela Merkel a annoncé que des moyens d'encourager l'investissement étaient à l'étude.

Publicité

« La fin du German Wunder. » Pour le quotidien Süddeutsche Zeitung, le miracle allemand est égratigné, relate notre correspondant à Berlin Pascal Thibaut. Le premier de la classe, avec un chômage très bas, une croissance plus élevée que ses voisins, des finances publiques saines et des exportations record, doit se faire du mouron. Car les prévisions se dégradent. Les instituts de conjoncture viennent de rabaisser la croissance pour 2014 et 2015 à 1,3 et 1,2 %, soit une perte d’un point et demi sur deux ans. Les carnets de commande de l’industrie sont mois remplis.

Chute des exportations allemandes, impact du contexte international

La mauvaise conjoncture dans le reste de l’Europe et le ralentissement économique dans des pays émergents comme l’Inde ou le Brésil sont défavorables, comme les crises internationales. Les exportations ont chuté de 5,8% en août, du jamais-vu depuis la crise de 2009, selon l'Office fédéral des statistiques. En effet, il faut remonter à janvier 2009, en pleine crise de l’économie mondiale, pour trouver un tel recul des exportations allemandes.

Selon l’Office fédéral des statistiques, les vacances prises tardivement cet été sont en partie en cause. Mais l’argument du calendrier n’est que partiellement à l’origine de cette baisse du commerce extérieur. C’est surtout l’embargo européen contre la Russie, les troubles au Proche-Orient, le fléchissement de la croissance en Chine et l’atonie de la zone euro, qui ont donné ce coup de freins aux ventes.

Une économie, malgré tout, meilleure que celle de la France

Le moral des troupes à la tête des entreprises faiblit, et les investissements en subissent les conséquences. Les consommateurs sont alarmés par ces mauvaises nouvelles et les crises internationales qui menacent. Cependant, la balance commerciale allemande est largement plus performante que celle de la France. Malgré la baisse du mois d’août, l’excédent commercial en Allemagne atteint 17,5 milliard d’euros, alors que la France affiche un déficit de 5,8 milliards au même mois, le plus médiocre depuis janvier.

Après un deuxième trimestre marqué par un recul de la croissance, l’Allemagne espérait rebondir mais les doutes sont permis. Si la situation de la première économie européenne se dégrade, cela est de mauvais augure pour les voisins.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail