Accéder au contenu principal
Suède / Russie

La Suède rechercherait un sous-marin russe dans ses eaux territoriales

Photographie prise par un amateur et révélée par le ministère suédois de la Défense montrant une «activité suspecte» (au centre) dans la mer Baltique, le 19 octobre 2014.
Photographie prise par un amateur et révélée par le ministère suédois de la Défense montrant une «activité suspecte» (au centre) dans la mer Baltique, le 19 octobre 2014. REUTERS/Swedish Defence Ministry/Handout/TT News Agency
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Mystère en mer Baltique. Depuis vendredi 17 octobre, l'armée suédoise est à la recherche d'une présence étrangère sous-marine dans ses eaux territoriales. Selon les médias suédois, qui citent des sources anonymes au sein de l'armée, les autorités recherchent un sous-marin russe qui aurait émis en fin de semaine un signal de détresse. A Moscou, le ministère de la Défense nie toute présence de sous-marin russe dans la zone. Si le mystère perdure, une chose est sûre : l'opération de recherche est la plus importante depuis la guerre froide.

Publicité

Plus de 200 soldats, des bateaux furtifs, des dragueurs de mines, des hélicoptères et des véhicules militaires amphibies, c'est une opération d'envergure que l'armée suédoise a lancé au large de Stockholm. Officiellement, les militaires expliquent être à la recherche d'une « activité sous-marine étrangère ».

Pour l'instant, personne n'évoque la présence d'un submersible nucléaire. Si les autorités de Stockholm restent discrètes, la presse, elle, avance des pistes. Selon les informations du quotidien Svenska Dagbladet, les services de renseignement suédois ont intercepté jeudi 16 octobre un appel de détresse en langue russe. Cet appel aurait été émis depuis une zone au large de Stockholm et adressé à une station à Kaliningrad où est basée une grande partie de la flotte russe. Un second appel, codé cette fois-ci, a été intercepté vendredi.

A Moscou, on dément avec véhémence toute présence d'un sous-marin russe dans la zone. Selon le ministère de la Défense, il n'y a eu « aucune situation irrégulière et encore moins d'accidents impliquant des navires russes dans les eaux territoriales de la Suède ». Mais l'armée suédoise, elle, poursuit ses recherches et les a même intensifiées ces dernières 24 heures.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.