Ukraine

Ukraine: dimanche, drôle de scrutin à Donetsk et Lougansk

A Donetsk, une bénévole prépare les «élections locales» du dimanche 2 novembre.
A Donetsk, une bénévole prépare les «élections locales» du dimanche 2 novembre. REUTERS/Maxim Zmeyev
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une semaine après les législatives qui ont vu la victoire des pro-européens en Ukraine, les « Républiques » de Lougansk et de Donetsk se préparent à voter. Les autorités séparatistes qui contrôlent une partie du territoire de l’Est ukrainien organisent un scrutin pour élire un « président » et constituer un « Parlement ». On est à la veille du vote. Est-ce qu'il y a vraiment eu une campagne électorale dans la région ?

Publicité

Avec notre envoyée spéciale en Ukraine, Anastasia Becchio

Difficile de parler de véritable campagne électorale. Ici, dans les rues de Donetsk, mis à part les affiches sur les panneaux publicitaires, dont certaines appellent laconiquement à voter pour la vie, ou pour la paix dans le Donbass, il n’y a aucun signe d’effervescence électorale. Pas de signe de compétition politique non plus. Il y a quelques semaines, le parti communiste et le mouvement « Nouvelle Russie » ont été écartés.

Pour les « législatives », il ne reste plus que deux partis et pour la « présidentielle », trois candidats. Mais la population, en général n’est capable d’en citer qu’un seul : le « Premier ministre » Alexandre Zakhartchenko, ex-commandant d’un bataillon de miliciens, qui sortira sans nul doute vainqueur. Les deux autres candidats ayant d’ailleurs assuré qu’ils ne se présentaient pas vraiment contre lui.

Trois millions de bulletins de vote

La commission électorale installée à Donetsk affirme qu’elle a fait imprimer quelque trois millions de bulletins de vote, mais n’est pas en mesure de donner le nombre d’électeurs. Les listes électorales sont d'ailleurs incomplètes.

Pour la population de Donetsk, la politique est le moindre de leur souci : les retraites non payées, l’absence de travail et les obus qui continuent de tomber dans les quartiers situés près de l'aéroport... voilà les vrais sujets de préoccupation des habitants de la région.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail