Accéder au contenu principal
Ukraine

Kiev suspend les services publics dans l'est de l'Ukraine

Alexandre Zakhartchenko, le Premier ministre de la république autoproclamée de Donetsk, à la sortie de la première session du Parlement, le 14 novembre à Donetsk.
Alexandre Zakhartchenko, le Premier ministre de la république autoproclamée de Donetsk, à la sortie de la première session du Parlement, le 14 novembre à Donetsk. REUTERS/Maxim Zmeyev
Texte par : RFI Suivre
2 min

Le président ukrainien Petro Porochenko a ordonné ce samedi par décret l'arrêt des activités des institutions et banques publiques dans les régions de l'est du pays tenues par les séparatistes pro-russes.

Publicité

Avec notre correspondante à Kiev, Caroline Larson

Le décret entérine de facto la partition du pays. Pourtant, Kiev l'envisage davantage comme une manière de mettre en difficulté les séparatistes. La décision s'applique aux services publics tels que les écoles, les hôpitaux et les secours. Néanmoins, les fonds économisés seront en théorie distribués sous forme d'aide humanitaire pour ces régions, selon un haut responsable ukrainien.

Le décret présidentiel ordonne aussi l'évacuation, avec leur accord, des fonctionnaires et le retrait dans la mesure du possible des documents et biens publics. Les tribunaux, magistrats et prisonniers devront être déplacés hors des zones contrôlées par les séparatistes, selon le texte, qui annonce aussi une amnistie pour les auteurs de petits délits. D'ici un mois, il sera également proposé à la banque centrale ukrainienne de mettre fin aux services bancaires aux entreprises et aux particuliers.

Certes, la tâche des rebelles est rendue plus ardue encore, mais cette mesure entérine surtout une partition du pays déjà bien avancée et qui paraît chaque jour un peu moins réversible. Une mesure qui isole davantage la zone sous contrôle des rebelles, mais aussi ses habitants qui ont renoncé à fuir et qui ont pour beaucoup le sentiment que l'Ukraine les a laissés tomber.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.