Accéder au contenu principal
Religion

Bientôt des femmes évêques en Angleterre

Des membres du clergé anglican fêtent le vote de la réforme autorisant l'ordination de femmes évêques, le 14 juillet 2014, à York (nord de l'Angleterre).
Des membres du clergé anglican fêtent le vote de la réforme autorisant l'ordination de femmes évêques, le 14 juillet 2014, à York (nord de l'Angleterre). AFP PHOTO / LINDSEY PARNABY
Texte par : RFI Suivre
1 min

L’Eglise anglicane d’Angleterre a définitivement approuvé, lundi, l’ordination de femmes évêques. Cette réforme décisive met fin à des décennies de débats entre chrétiens anglicans. Les premiers évêques féminins pourraient être ordonnés dès janvier.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Vingt ans après l’ordination des premières femmes prêtres, et après bien des années d’âpre résistance, l’Eglise anglicane d’Angleterre, réunie en synode général, a finalement approuvé lundi l’ordination de femmes évêques. Portée par l’archevêque de Canterbury Justin Welby, et soutenue par le Premier ministre David Cameron, cette réforme historique avait été votée en juillet par les collèges des évêques, du clergé et des laïcs, puis entérinée par le Parlement et la reine en octobre.

Paroisses réticentes

Les femmes, qui représentent un tiers du clergé anglican, sont particulièrement satisfaites d’une décision qui, à leurs yeux, réconcilie enfin leur Eglise avec la modernité. Néanmoins, les réformistes se gardent de tout triomphalisme. Ils sont conscients que cette décision pourrait entraîner un éclatement de la communauté anglicane, notamment en Afrique – où, à l’exception du Swaziland, les Eglises refusent de voir des femmes ordonnées évêques.

Un compromis a été trouvé pour apaiser les opposants : les paroisses réticentes pourront demander à avoir un évêque masculin, et un médiateur sera chargé de résoudre les conflits.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.