Accéder au contenu principal
Pologne

Pologne: bugs électoraux en série

Une électrice lors du scrutin local, à Varsovie, le 16 novembre 2014.
Une électrice lors du scrutin local, à Varsovie, le 16 novembre 2014. AFP PHOTO / JANEK SKARZYNSKI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que le premier tour des élections locales a eu lieu dimanche dernier dans tout le pays, on ne connaît toujours pas le résultat des votes. Une situation insolite, liée aux bugs accumulés par le système informatique de comptage des voix, créé spécialement pour l'occasion.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

L'opposition, pourtant donnée gagnante, appelle à la démission de la commission électorale. Le président polonais tente de calmer le jeu, mais ce chaos électoral donne lieu à des scènes cocasses. Ainsi les 400 000 habitants de Szczecin, la septième ville de Pologne en termes de population, sont tombés des nues en apprenant l'identité de leur nouveau maire. Krzysztof Wozniak, annoncé vainqueur par le programme informatique de la Commission électorale centrale polonaise, n'était pas candidat dans cette ville.

L'intéressé a bel et bien gagné, mais dans la petite commune voisine de Kobylanka, qui compte 100 fois moins d'habitants que Szczecin. Cet incident symbolise le chaos électoral qui règne actuellement dans toute la Pologne. La faute au programme informatique de comptage des voix, créé par une société privée trois mois seulement avant les élections.

Pirates informatiques

Cerise sur le gâteau, la commission électorale a reconnu que des pirates informatiques avaient réussi à pénétrer dans son système, sans toutefois atteindre la partie responsable du comptage des voix.

Ces dernières heures, plusieurs commissions régionales ont choisi de compter les votes à la main et le résultat officiel des élections locales pourrait être connu seulement la semaine prochaine. Une situation plus que préoccupante avant le second tour dans dix jours, mais surtout, avant les élections, présidentielle et législatives, dans six mois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.