Accéder au contenu principal
Bulgarie / Etat islamique

Bulgarie: 40 islamistes présumés interpellés

Sur les lieux d'une interpellation d'islamistes présumés à Pazardjik, le 25 novembre 2014.
Sur les lieux d'une interpellation d'islamistes présumés à Pazardjik, le 25 novembre 2014. REUTERS/Stoyan Nenov

Quarante personnes soupçonnées de propager l'islamisme radical ont été interpellées en Bulgarie ce mardi 25 novembre. Des fouilles au domicile des suspects ont également été effectuées. D'après les versions préliminaires, certains d'entre eux pourraient être des membres du groupe Etat islamique.

Publicité

Avec notre correspondant à Sofia, Damian Vodenitcharov

L'opération a eu lieu ce mardi matin dans quatre villes du pays : Pazardjik, Plovdiv, Smolyan et Haskovo, situées dans le sud du pays où est concentrée la communauté musulmane. Ces interpellations sont le résultat d’une enquête conjointe du parquet, des services de renseignement, des services de lutte contre le terrorisme et de la gendarmerie.

Parmi les quarante personnes interpellées figure l'imam Ahmed Moussa qui a été condamné à quatre ans de prison ferme au tribunal de première instance après une enquête contre l'islamisme radical. Il avait été laissé en liberté en attendant le résultat d'une procédure d'appel.

Les forces spéciales ont aussi fouillé des écoles coraniques clandestines où il y aurait eu des brochures du groupe Etat islamique appelant au jihad. Selon des sources anonymes d'une chaîne de télévision nationale, l'organisation terroriste compterait une quarantaine de combattants bulgares. Cette information avait d'abord été confirmée, puis réfutée par le gouvernement.

Dans un communiqué, le parquet a cité l'article 108 du Code pénal qui porte sur la propagation d'idéologie fasciste ou antidémocratique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.