Accéder au contenu principal
Ukraine

Ukraine: une rentrée politique riche en nouveautés

Dans les rues de Sloviansk lors des législatives du 25 octobre.
Dans les rues de Sloviansk lors des législatives du 25 octobre. REUTERS/Vasily Fedosenko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La première réunion du tout nouveau Parlement ukrainien s'ouvre ce jeudi à Kiev, avec un visage bien différent : cinq partis pro-occidentaux ont remporté les législatives du 26 octobre en Ukraine et ont formé une coalition qui va peser lourd.

Publicité

Avec notre correspondante à Kiev, Caroline Larson

C’est une coalition qui va peser lourd et sans doute permettre à Kiev de gagner en efficacité. Pour la première fois depuis 1991, la nouvelle majorité va compter 300 députés sur 450 sièges, c'est-à-dire une majorité constitutionnelle qui permettra d'apporter des amendements à la Loi fondamentale du pays. Tout cela grâce à la création d'une coalition composée de cinq partis pro-occidentaux.

Dans les prochains jours, on attend également la formation d'un nouveau gouvernement. L'actuel Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, dont le Front populaire a devancé légèrement le parti du président Porochenko aux législatives, devrait être reconduit à son poste. Le président Petro Porochenko va en tout cas soutenir sa candidature.

Un avenir de dur labeur

Le nouveau Parlement et le futur gouvernement vont avoir fort à faire avec l'enlisement du conflit dans l'est de l'Ukraine. Les combats entre les séparatistes et l'armée régulière continuent de faire des dégâts dans l'est du pays. Selon Kiev, Moscou continue de soutenir les séparatistes, en leur envoyant notamment du matériel et des armes lourdes. Kiev qui affirme que cinq convois ont été aperçus franchissant la frontière russo-ukrainienne ces derniers jours.

Au total, ce sont 85 véhicules qui auraient passé le poste frontière d'Izvarine. Outre le règlement de ce conflit, la nouvelle priorité du Parlement, en tout cas de sa majorité pro-occidentale, c'est l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan. L'Ukraine balaie les mises en garde de Moscou à ce sujet. Selon l'accord de coalition qui a été passé, le Parlement ukrainien s'engage à modifier d'ici la fin de l'année la législation nationale pour annuler le statut non-aligné de l'Ukraine et lui permettre de rejoindre l'organisation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.