Accéder au contenu principal
Ukraine / Russie

Ukraine: Kiev et rebelles pro-russes signent une nouvelle trêve

Des véhicules blindés non identifés sur la route entre Lougansk et Donetsk, le 1er décembre.
Des véhicules blindés non identifés sur la route entre Lougansk et Donetsk, le 1er décembre. REUTERS/Antonio Bronic
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les rebelles pro-russes et les autorités ukrainiennes se sont mis d'accord, mardi 2 décembre, sur une trêve dans deux des points les plus chauds du conflit dans l'Est : l’aéroport de Donetsk et la région de Lougansk. L’accord a été obtenu suite à des pourparlers menés par un général ukrainien, un général russe et les séparatistes ukrainiens, en présence de l’OSCE qui assure la médiation.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,Muriel Pomponne

Selon l’accord de cessez-le-feu conclu mardi 2 décembre, les armes devaient se taire autour de l’aéroport de Donetsk à partir de 15h, temps universel. Des combats meurtriers s’y sont déroulés depuis le mois de mai. Les tirs d’artillerie y ont fait de nombreuses victimes notamment parmi la population civile dans les quartiers jouxtant l’aéroport. C’est le dirigeant séparatiste Andreï Pourguine qui l’a annoncé, alors que les combats autour de ce lieu stratégique n'ont pas cessé depuis le mois de mai, en dépit de la trêve signée le 5 septembre à Minsk. Depuis leur signature, plus de 1 000 personnes ont péri dans l’est de l’Ukraine.

Malgré tout, les combats se poursuivaient mardi soir autour de l'aéroport de Donetsk, bien après l'heure supposée de cessez-le-feu. Les Ukrainiens affirment que ce sont les rebelles qui les ont attaqués. Tout juste y a-t-il eu une pause durant la journée de mardi alors que les combats avaient fait rage lundi.

D'après l'OSCE, un autre accord de cessez-le-feu doit entrer en vigueur le 5 décembre pour la région de Lougansk. On a ainsi appris par le communiqué de l’OSCE, chargé de la médiation, qu’au cours d'une réunion le 29 novembre à Lougansk, le général ukrainien Volodymyr Askarov, le général russe Alexandre Lentsov, numéro deux de l'armée de terre russe, ainsi que les représentants de la république autoproclamée de Lougansk et l'OSCE « sont arrivés à un accord de principe concernant un cessez-le-feu total le long de la ligne du front à partir du 5 décembre. »

D’après l’agence Interfax, le dirigeant séparatiste Igor Plotniski s’est engagé à respecter cet accord. Il affirme que les armes lourdes seront retirées à partir du 6 décembre à une distance de 15 à 20 km. Mais le porte-parole de l’armée ukrainienne dit n’avoir aucune information à ce sujet. Des négociations devaient toutefois se poursuivre mardi soir entre le général ukrainien Askarov et le général russe Lentsov. Jusqu'alors, les Russes avaient toujours affirmé n'être qu’un observateur ne prenant pas part directement à la négociation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.