Accéder au contenu principal
Italie

Italie: des migrants morts sur une embarcation au large de Lampedusa

Des migrants, lors de leur débarquement du bâtiment militaire italien Fasan, le 10 septembre 2014.
Des migrants, lors de leur débarquement du bâtiment militaire italien Fasan, le 10 septembre 2014. AFP/PH.CONTROLUCE/SALVATORE LAPORTA
Texte par : RFI Suivre
2 min

Dix-huit migrants sont morts d'hypothermie et de déshydratation au large de l'île de Lampedusa dans le sud-ouest de l'Italie. Dans la nuit, les garde-côtes ont porté secours à un canot pneumatique au large de la Libye mais ont découvert une situation cauchemardesque à bord. Sur la centaine de passagers, une dizaine de cadavres gisaient dans l'embarcation de fortune. Deux d'entre-eux dans un état critique ont été évacués.

Publicité

Avec notre correspondante à RFI, Anne Le Nir

Au cours d'une conférence de presse de présentation des activités du ministère italien des Affaires étrangères, le nouveau ministre Paolo Gentiloni a commenté pour RFI le premier naufrage qui a eu lieu depuis le début de l'opération européenne Triton, laquelle remplace la mission entièrement italienne Mare Nostrum.

Ce qui s'est passé cette nuit confirme le fait que la dimension territoriale de l'opération Triton n'exclut pas le devoir des forces qui sont présentes, d'intervenir aussi beaucoup plus loin des lignes de démarcation de l'opération Triton. Cela s'est passé à 50 miles des côtes libyennes...

Paolo Gentiloni, ministre italien des Affaires étrangères

Jusqu'à la fin de l'année cette opération reste toutefois sous commandement italien. Et c'est un navire de la marine militaire italienne qui est allé, cette nuit, au secours d'une embarcation ayant fait naufrage non loin des côtes libyennes. Bilan provisoire : 18 morts, 27 disparus, 76 migrants sauvés qui débarqueront en Sicile à Porto d'Empedocle.

Par ailleurs deux autres embarcations en difficulté sont en train d’être secourues dans le canal de Sicile par la marine militaire italienne 100 migrants à bord de l'une et 102 à bord de l'autre. Pour le ministre italien des Affaires étrangères la mission Triton doit clairement s'engager à poursuivre les opérations de secours y compris au plus proche des côtes libyennes. Pour le moment les nationalités des migrants morts ou sauvés ne sont pas connues.

Lire notre série de reportages Histoires de migrants morts en Méditerranée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.